Travailler au Canada

Le Canada a réussi à attirer de nombreux travailleurs étrangers sur son territoire par l’entremise de différents programmes. 

Ces programmes permettent à des entreprises canadiennes de pourvoir des postes et d’avoir accès à un bassin de travailleurs qui saurait combler leurs besoins particuliers de main-d’oeuvre.  

Les individus qui désirent occuper un emploi au Canada ou se qualifier à un des programmes gouvernementaux canadiens destinés aux travailleurs étrangers doivent se procurer un permis de travail, sauf exemption.

Le permis de travail

Qu’est-ce qu’un permis de travail ?

Le permis de travail est un document nécessaire pour tout ressortissant étranger qui n’est pas résident permanent canadien et qui désire intégrer le marché de l’emploi au Canada.

Deux catégories de permis de travail existent : le permis de travail lié à un employeur et le permis de travail ouvert.

Le permis de travail lié à un employeur

Le permis de travail lié à un employeur ne permet à un individu de travailler que pour un seul employeur canadien, dans un domaine défini, sur un lieu de travail déterminé et pour une période de temps précise.

Cette catégorie de permis s’applique lorsqu’un employeur doit faire une demande d’étude d’impact sur le marché du travail (EIMT) afin de recruter un travailleur étranger.

L’embauche de ces travailleurs se fait au moyen du programme des travailleurs étrangers temporaires offert par le gouvernement fédéral en collaboration avec les provinces et les territoires au pays.

Les candidats étrangers choisis pour pourvoir un poste au Canada recevront une lettre d’offre d’emploi, ce avec quoi ils pourront faire leur demande de permis de travail. 

Le permis de travail ouvert

Le permis de travail ouvert permet à un ressortissant étranger de travailler pour n’importe quel employeur au Canada et dans n’importe quel domaine. La durée de l’emploi est par contre limitée et des restrictions additionnelles peuvent s’appliquer.

Les travailleurs étrangers dont l’employeur n’a pas besoin d’une EIMT sont admissibles au permis de travail ouvert. C’est également le cas des étudiants étrangers diplômés d’un établissement scolaire désigné par les autorités canadiennes qui présentent une demande de permis de travail en souscrivant au programme de permis de travail postdiplôme.

Quels sont les délais de traitement d’une demande de permis de travail ?

Les délais de traitement d’une demande de permis de travail varient d’un cas à l’autre et peuvent aller de deux semaines à quelques mois, selon le pays à partir duquel la demande a été faite.

Quels sont les frais gouvernementaux reliés au traitement d’une demande de permis de travail ?

Les coûts reliés au traitement d’une première demande de permis de travail sont de 155 dollars canadiens.

Des frais de titulaire d’un permis de travail de 100 dollars sont exigés pour les candidats qui recourent à un permis de travail ouvert.

À cela s’ajoutent des frais de biométrie de 85 dollars, lesquels ne sont pas toujours nécessaires, encore selon le pays à partir duquel la demande a été faite.

Quelles sont les conditions d’obtention d’un permis de travail et les obligations qui en découlent ?

La délivrance d’un permis de travail n’est pas garantie et ne dispense pas les travailleurs étrangers embauchés d’avoir en leur possession un visa de visiteur ou une autorisation de voyage électronique à leur arrivée au Canada.

La période de validité d’un permis de travail est généralement de quatre ans, mais peut être prolongée.

Les candidats à l’obtention d’un permis de travail devront respecter plusieurs conditions. Un examen médical, un certificat de police, un test linguistique ainsi qu’une entrevue en personne avec un agent d’immigration pourraient être requis.  

Besoin d’aide ?

Les conditions de travail et la gamme de salaires offerts au Canada ont de quoi susciter l’envie des citoyens de plusieurs pays. Néanmoins, les travailleurs étrangers ne connaissent pas tous une fin heureuse au Canada. Si certains sortent satisfaits de leur expérience, d’autres sont victimes d’abus de la part d’employeurs locaux.

Les services d’un conseiller juridique professionnel s’avéreront donc utiles pour déterminer le vrai du faux et préparer votre aventure au Canada.

Vous avez des doutes relativement à votre processus d’embauche ? Prêt à entreprendre de vraies démarches en vue de travailler au Canada ? Découvrez les avantages que vous obtiendrez en devenant membre AAI !